Création d’entreprise

    Vous avez pour projet de créer/reprendre une entreprise et vous ne savez pas vers qui vous tourner ?

    Ces quelques informations sont l’occasion de vous présenter les principales structures concernées sur le territoire de la CCPCP et de vous aider dans votre orientation selon des étapes clés :

    Votre idée

    Avant de se lancer dans la création d’une entreprise, l’idée initiale nécessite une réflexion pour la transformer en projet concret. Différents organismes proposent de faire un premier bilan de votre projet tout en présentant les phases et les modalités de réalisation d’une création.

    Adie

    L’Adie met à disposition un numéro vert dédié à toutes les questions sur la création d’entreprises. Il permet également de prendre rendez-vous avec l’antenne la plus proche de chez vous.

    BGE Finistère

    BGE Finistère offre deux types de formations préalables à la création d’entreprise (sur Brest et Quimper)

    Sensibilisation à la création d’entreprise (3h) : plus de détails

    Formation création/reprise d’entreprise : plus de détails

    Le premier rendez-vous individuel avec BGE est l’occasion de dresser un diagnostic du projet avec un conseiller afin de clarifier l’idée, repérer les étapes de la création en cours.

    La définition d’un plan d’actions et l’identification des différentes aides (techniques et financières) permettent de projeter l’élaboration concrète du projet.

    Chambre de commerce et d’industrie

    La CCI propose la réalisation d’un pré-diagnostic gratuit et confidentiel afin de valider l’idée et d’orienter le porteur de projet dans ses démarches de création avec un accueil à Brest, à l’antenne ou à la pépinière d’entreprises de Châteaulin. Des réunions gratuites d’informations appelées Matins Créateurs sont organisées afin d’aborder les premiers aspects pratiques de la création-reprise d’entreprises. Ces réunions ont lieu toutes les 3 semaines environ.

    Chambre des métiers et de l’artisanat

    La prise de contact avec la Chambre des Métiers se passe par l’accueil qui propose alors au porteur de projet de participer à une réunion collective d’information sur l’une des 4 antennes finistériennes (Brest, Carhaix, Morlaix et Quimper).

    Un rendez-vous individuel de positionnement avec un conseiller permet de déterminer si l’activité est bien artisanale et quel est le besoin d’accompagnement pour l’élaboration du projet.

    Chrysalide

    Une réunion d’information collective est proposée tous les mois (Brest, Morlaix et Quimper) afin de présenter la coopérative d’activités et d’emploi. Cette réunion de présentation vise également à établir un premier contact entre les porteurs de projets et la coopérative afin notamment de prévoir un entretien individuel.

    Pour s’inscrire, rendez-vous sur le site internet de Chrysalide : www.chrysalide.coop et dans l’onglet «réunion d’information ».

    L’élaboration de votre projet

    Une fois l’idée clairement posée, il est important de faire le point sur les attentes personnelles et sur l’ensemble des éléments nécessaires à la réalisation du projet. L’étude de marché, les prévisions financières et la réalisation d’un business plan sont autant de données essentielles tout comme le choix d’un statut juridique.

    Pour qu’une entreprise soit pérenne, une bonne estimation du fonctionnement et une organisation sont à privilégier. Pour vous aider dans ces démarches et vous orienter les conseillers des différents organismes sont disponibles.

    Adie

    L’association propose différents ateliers et formations à destination des créateurs dont elle suit les projets notamment pour s’approprier le plan de financement ou pour monter un dossier.

    Afin de proposer une solution de financement en adéquation avec le projet du créateur, des entretiens individuels sont réalisés en amont. C’est aussi l’occasion de monter les différents dossiers en binôme avec le créateur et le conseiller. Tout au long du projet, un référant de l’Adie suit le créateur.

    Un numéro vert est à disposition pour toute question concernant la création d’entreprises : 0 800 800 566.

    BGE Finistère

    Durant l’ensemble de l’élaboration du projet de création, un conseiller de la BGE Finistère suit le créateur. BGE Finistère participe avec le porteur de projet à la réalisation technique de certains aspects tout en apportant des réponses aux différentes questions.

    Pour obtenir des informations complémentaires, suivez ce lien

    Chambre de commerce et d’industrie

    Suite aux premiers contacts, les conseillers de la CCI offrent la possibilité de prendre des rendez-vous individuels pour toutes questions liées aux aspects de la création d’entreprise ainsi que pour obtenir une aide dans le montage de certains dossiers et démarches.

    Des permanences sont également organisées régulièrement par des professionnels (agents commerciaux, experts-comptables, notaires, professionnels libéraux) et une documentation spécialisée est mise à disposition dans les locaux de la chambre de commerce et d’industrie. Les entreprises en création s’immatriculent auprès du centre de formalités présent à la CCI.

    Avant l’installation une formation intitulée « 5 jours pour entreprendre » permet de faire le point sur les aspects essentiels de la création d’entreprises.

    Chambre des métiers et de l’artisanat

    La chambre propose un accompagnement tout au long de l’élaboration du projet avec des rendez-vous individuels pour faire le point sur les différentes étapes. Un entretien approfondi est l’occasion de vérifier l’adéquation entre le projet et le créateur ainsi que d’aborder plus en détail les points techniques. La CMA accompagne les entrepreneurs dans le montage des dossiers d’aides et de prêts bancaires.

    Comme la CCI, la chambre des métiers met à disposition des documents informatifs sur l’artisanat et dispose d’un centre de formalités des entreprises permettant l’immatriculation de l’entreprise.

    Enfin avant toute installation définitive d’une activité artisanale, un stage de préparation à l’installation (d’une durée de 5 jours) doit obligatoirement être suivi.

    Chrysalide

    Après la réunion d’information collective, minimum 2 entretiens individuels sont nécessaires pour faire le point sur le projet et l’adéquation avec la coopérative. Pendant ces rendez-vous l’ensemble des questions relatives à l’élaboration du projet sont abordées.

    Afin d’intégrer la coopérative, 4 journées collectives de formation sont mises en place. A l’issue de cette formation, une convention de prospection est signée entre l’entrepreneur et la coopérative (permet l’utilisation du n°SIRET de la coopérative avant la réalisation du premier chiffre d’affaires valable 6 mois max). Dès la réalisation d’un chiffre d’affaires l’entrepreneur signe un contrat de travail, dont le nombre d’heure dépend du volume de chiffre d’affaires réalisé. L’entrepreneur bénéficie alors du statut d’entrepreneur-salarié.

    Les financements possibles

    Une fois le projet élaboré, il convient de s’interroger sur le financement possible. Les prêts bancaires traditionnels peuvent être complétés, ou remplacés dans certains cas particuliers, par différents dispositifs.

    Adie

    Le financement est l’une des principales missions de l’Adie qui intervient quand le système bancaire traditionnel ne le fait pas et pour des projets dont le plan de financement ne dépasse pas 20 000€.

    Pour cela, l’association propose deux formes de microcrédits :

    Le microcrédit professionnel pour permettre la création de son propre emploi

    Le microcrédit personnel pour faciliter l’accès à l’emploi en favorisant la mobilité

    Pour en savoir plus sur les microcrédits de l’Adie : c’est ici www.adie.org/nos-actions/microcredit-adie-en-pratique

    L’association propose également un site dédié au microcrédit permettant de faire des simulations mais également d’effectuer se demande en ligne. Il s’agit d’Adie Connect

    Une section du site met à disposition un accompagnement en ligne avec de nombreux conseils (Adie Conseil) tandis qu’un blog retrace le parcours d’entrepreneurs ayant bénéficiés de microcrédits Adie ainsi que différents conseils.

    BGE Finistère

    BGE Finistère aide le créateur d’entreprise dans la mobilisation des différentes aides et dans les relations avec les financeurs potentiels.

    Pour l’ensemble des détails, consultez le site de BGE

    Bretagne Active

    Bretagne Active se porte garant auprès des banques pour faciliter l’obtention d’un prêt. L’association accompagnement également les porteurs de projets dans le montage financier.

    Chambre de commerce et d’industrie

    La CCI de Brest aide le créateur d’entreprise dans la mobilisation des différentes aides (comme Oratel) et l’accompagne dans ses relations avec les financeurs potentiels (tel Oséo).

    Cornouaille Initiative

    Cornouaille Initiative instruit le dossier pour le prêt d’honneur avant que le créateur le présente devant un comité d’agrément décidant ou non de l’attribution du prêt.

    Le prêt d’honneur est un prêt personnel versé sur le compte du chef d’entreprise pour conforter l’apport en capital du créateur et ainsi faciliter l’accès aux financements bancaires (effet levier). Le projet reste financé par les banques.

    L’intervention de Cornouaille Initiative s’effectue sous couvert d’une garantie Oséo (pas de garantie personnelle demandée).

    Pour plus de renseignements contactez : Elodie LARNICOL au 02 98 98 29 16

    Le suivi de votre entreprise nouvellement créée/reprise

    Dès lors que l’entreprise est créée, il importe de la pérenniser et de pouvoir apporter un soutien au créateur. Des ateliers, des assistances techniques sont autant de dispositifs facilitant le développement de l’entreprise et les échanges d’expériences avec d’autres créateurs.

    Adie

    L’Adie propose un suivi des créateurs pendant toute la durée de vie du crédit et de l’entreprise si le créateur le souhaite. L’association met également à disposition des porteurs de projets suivis, une ligne téléphonique spécifique pour toutes les questions liées à la vie de l’entreprise et du crédit.

    BGE Finistère

    Le conseiller BGE Finistère ayant suivi l’élaboration du projet peut continuer à suivre l’entreprise durant les 2-3 ans suivant la création. Ce suivi vise à mettre en place différents outils de gestion et d’organisation.

    Chambre de commerce et d’industrie

    La CCI aide et accompagne tout au long de leur vie, de la création à la transmission, les entreprises :

    de l’industrie : acccès direct

    du commerce : accès direct

    du tourisme : accès direct

    Chrysalide

    L’entrepreneur intégré à la coopérative bénéficie d’un suivi auquel s’ajoutent, tout au long de l’année, des ateliers, des formations et des rencontres pour développer les compétences de chacun et faciliter les échanges entre les entrepreneurs.

    Cornouaille Initiative

    Suivi indirect au travers d’une convention signée avec la CCI et la Chambre des métiers pendant les 3 premières années. A cela s’ajoute un parrainage par des chefs et cadres d’entreprises à la retraite (ouverture réseaux professionnels, mise en relation avec des clients potentiels, écoute, conseil).

    Chambre des métiers et de l’artisanat

    La CMA suit les entreprises soit dans le cadre d’un partenariat lié à l’attribution d’une aide financière, soit par volonté de l’entreprise. Une assistance technique portant sur tous les domaines de la vie de l’entreprise est proposée à l’ensemble des entrepreneurs suivis.

    Pour plus d’informations : lien vers les sites des principaux partenaires de la création d’entreprises

    De nombreuses structures ont pour mission de vous accompagner dans vos démarches de création d’entreprise. Voici une présentation des principaux intervenants dans le Finistère :

    • Adie
    • APCE
    • BGE Finistère
    • Bretagne Active
    • Chambre de commerce et d’industrie
    • Chambre des métiers et de l’artisanat
    • Chrysalide
    • Cornouaille Initiative
    • Oséo Bretagne